1.3.4.1. La collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)

Le Département continue à collecter et à éliminer les déchets d’équipements électriques et électroniques. Le tonnage a baissé de 14 % par rapport à 2015 mais il est toujours aussi conséquent, puisqu’il s’élève à 18 tonnes environ.

Tonnage de DEEE collectés

1.3.4.2. La collecte des piles usagées

L’éco-organisme à but non-lucratif Screlec prend en charge la collecte des piles usagées et leur élimination. Depuis 2014, il n’y a pas eu d’enlèvement des colonnes d’apport volontaires, celles-ci n’étant pas pleines. Une hypothèse est que les points d’apports volontaires sont désormais multiples (supermarchés, pharmacie, centres commerciaux,etc), aussi les agents déposent moins leurs piles sur leur lieu de travail.

Collecte des piles usagées en Kg

1.3.4.3. La collecte des lames et tubes usagés

En 2016, le Département a fait enlever  121 kg de tubes et 97 kg de lampes usagés par l’éco-organisme Recylum.

Collecte des lampes et tubes usagé en Kg

1.3.4.4. La valorisation des biens usagés du Département

Le Département recherche en permanence le meilleur moyen de traiter ces biens devenus inutiles à l’action départementale, tout en ayant toujours à l’esprit la préservation de l’environnement, l’optimisation des finances publiques et la solidarité. 

Le Département s’inscrit ainsi dans une démarche de développement durable des biens départementaux (mobilier administratif et scolaire, matériel technique et d’horticulture, équipements de cuisine, etc) en contribuant incontestablement à la diminution de nos déchets par la valorisation économique ou solidaire.

Au lieu d’être simplement jetés, les biens n’ayant plus d’utilité pour les services, mais encore dans un état d’usage satisfaisant, bénéficient d’une seconde vie.

Le Département les valorise économiquement par leur mise en vente aux enchères en ligne (cession à titre onéreux) optimisant, de plus, son budget par des rentrées de recettes.

La valorisation solidaire, par la cession à titre gratuit à des associations, est un processus qui a récemment été mis en œuvre par le Département, en cédant notamment 59 VTT, provenant du parc des sports du Pré Saint-Jean, à la Coopérative Bicyclaide ayant, de son côté, une démarche de réinsertion sociale.

17 ventes ont été lancées en 2016 représentant 264 lots de biens divers pour un montant total des ventes de 183,9 K€, soit 172,9 K€, de recette nette après déduction du taux de commission du prestataire.

 Ainsi, le Département a perçu 183,9 K€ de recettes réparties de la manière suivante :

  • Pour les véhicules : 91,8 K€
  • Pour les biens divers : 92,8 K€.

Concernant le mobilier hors d’usage, celui-ci, réformé par l’Assemblée délibérante du Département, bénéficie de la filière VALDELIA. En effet, cet éco-organisme, agréé par le Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, prend en charge la collecte, le traitement et le recyclage gratuit des déchets de mobiliers professionnels usagés.

Par cette démarche mise en œuvre en 2016 et reconduite en 2017, le Département contribue également à la diminution sensible de ses déchets.