1.6.1.1. Le développement des compétences par la formation

Au Département, la diversité des métiers (130 métiers) et la fréquence des évolutions, qu’elles soient liées au contexte socio-économique, aux réformes règlementaires ou à l’adaptation du service public à destination des Alto-séquanais, nécessite une évolution permanente des compétences.

Depuis de nombreuses années, la formation est ainsi un des domaines essentiels de la politique des ressources humaines du Département.
Le plan de formation 2016 a été structuré autour de cinq enjeux majeurs :

  1. L’accompagnement et le développement des compétences managériales : dans le cadre du projet Vision’ère, un groupe de travail réfléchit à l’élaboration d’un référentiel des pratiques et postures managériales, et à un nouveau dispositif de formation dédié aux cadres. Les cadres ont notamment été formés en 2016 à l’accompagnement au changement, la conduite de projets ou encore la conduite de l’entretien professionnel.
  2. Le renforcement de la maîtrise des compétences techniques et des expertises, tels que la professionnalisation de la fonction d’accueil, des actions de sensibilisation aux problématiques de laïcité, l’achat public, les formations aux logiciels métier etc…
  3. L’accroissement de la maîtrise des fondamentaux (finances publiques, rédactionnel, bureautique et apprentissage du français en contexte professionnel pour certains publics).
  4. Le respect des obligations statutaires et réglementaires, comprenant notamment les actions en matière d’hygiène et de sécurité, ainsi que celles liées à la prévention des risques psycho-sociaux.
  5. L’accompagnement des parcours professionnels des agents de la collectivité, notamment à travers le soutien aux préparations concours et l’accompagnement des agents contractuels inscrits dans une démarche de sélection professionnelle, dispositif qui sera reconduit en 2017.

3 506 agents ont bénéficié d’au moins une action de formation en 2016. Le nombre de jours de formation des agents s’élève à 14 775 jours.

Nombre de jours de formation

Enfin, le Département a contribué à l’insertion professionnelle des jeunes, en accueillant 17 apprentis et plus de 489 stagiaires.

Nombre de stagiaires d’apprentis en formation

1.6.1.2. L’accompagnement des agents dans leur parcours professionnel

L’unité d’accompagnement des parcours professionnels propose différentes modalités d’accompagnement individualisé en mettant à disposition des agents des outils leur permettant de :

  • clarifier un projet professionnel ;
  • évaluer leurs compétences ;
  • identifier les métiers à cibler en fonction de leurs compétences, des besoins des directions et des offres de poste disponibles ;
  • préparer une mobilité interne ou externe. 

En 2016, 239 agents ont bénéficié d’un suivi par les conseillères en évolution professionnelle.

De même, l’unité a organisé :

  • 4 ateliers collectifs de « Rédaction de CV et de lettre de motivation ». D’une durée de deux demi-journées, ces ateliers ont permis à 22 agents de travailler leur projet professionnel et de mieux préparer leur candidature.
  • 4 ateliers collectifs de « Préparation à l’entretien de recrutement ». 15 agents ont pu ainsi travailler leur présentation à l’oral et acquérir les bons réflexes pour préparer en amont un entretien de recrutement.

1.6.1.3. L’encouragement à la diversification du parcours professionnel à travers la mobilité interne

Au cours de l’année 2016, 178 agents ont bénéficié d’une mobilité interne :

  • 44 agents de catégorie A ;
  • 53 agents de catégorie B ;
  • 81 agents de catégorie C.

Ainsi, 38 % des postes vacants ont été pourvus via la mobilité interne.

1.6.1.4. L’accompagnement au maintien dans l’emploi

En mai 2016, le Département emploie 6,47 % de travailleurs reconnus handicapés, soit 411 emplois réservés, respectant ainsi l’obligation règlementaire. Par ailleurs, 39,1 K€ ont été dépensés pour favoriser le maintien dans l’emploi des agents (prothèses auditives, fauteuils médicalisés, transport, auxiliaires de vie…).

1.6.1.5. La mixité des effectifs

Plus de 72 % des agents du Département sont des femmes. Elles occupent 71 % des postes de catégorie A dont 44 % des emplois de direction (directeur général adjoint, directeur, adjoint au directeur).
En prenant également en considération les postes de chef de service, la proportion atteint 50 %. Les femmes sont les plus représentées dans les filières médico-sociale (94 %) et administrative (83 %). La proportion de femmes est en revanche moindre dans les filières technique (46 %), culturelle (35 %) et sportive (23 %).