2.4.3.1. Les Trophées IDEES Junior

Les Trophées IDEES Junior récompensent depuis 2011 les réalisations à caractère innovant allant dans le sens du développement durable des collèges des Hauts-de-Seine.


© CD92

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le lundi 13 juin 2016 et 16 collèges ont candidaté au concours. La cérémonie a réuni 126 personnes dont 94 jeunes.

Nombre de collèges candidats au concours Trophées IDEES Junior

Pour l’édition 2016, les prix ont été décernés de la manière suivante :

  • 1er prix : le collège Jules Verne à Rueil-Malmaison pour son projet « Panneau Audio Auto Alimenté »,
  • 2ème prix : le collège Henri Sellier  à Suresnes pour son projet « L’éco-collège Henri Sellier : 100 % des déchets éliminés »,
  • 3ème prix : le collège Jeanne d’Arc à Colombes pour son projet  « Opération Pain Total ».

Le jury a également attribué un prix coup de cœur au collège Bartholdi à Boulogne-Billancourt pour son projet « l’atelier développement durable ». Il a choisi de décerner 3 prix spécial jardin aux collèges suivants :

  • Le collège Thomas Masaryk à Châtenay-Malabry pour son projet «  La butte rouge passe au vert ».
  • Le collège Albert Camus à Bois-Colombes pour son projet « Un jardin bio autosuffisant au collège Albert Camus ».
  • Le collège République à Nanterre pour son projet « Création d’un espace de biodiversité dans le collège ».

Placé sous le thème de la mobilité durable, le Département a proposé aux élèves des animations ludiques et pédagogiques avec l’appui de prestataires et associations :

  • La maquette Mix énergétique :
  • Un simulateur de mobilité sur des vélos proposant un parcours virtuel qui permet d’aborder les questions de déplacement et des solutions disponibles ;
  • Une animation musicale et écoresponsable, sur des vélos statiques ;
  • Deux animations  de la caravane de la sécurité routière : un simulateur de conduite avec un scooter et une initiation à l’utilisation de moyens de déplacement doux et innovants tel qu’un segway et un overboard.

© CD92

2.4.3.2. Le dispositif « Eco-collèges »

Le dispositif éco-collège, créé en 2009 en partenariat avec l’Inspection académique, a pour but d’accompagner les établissements qui s’engagent dans une démarche d’éducation au développement durable. Il vise, au moyen d’une pédagogie active autour d’un projet, à inciter les élèves à adopter des comportements citoyens. Dans cet esprit, des outils sont proposés aux établissements (visites de terrain, animations, prêt de bornes interactives, etc.).

En 2016, 6 nouveaux collèges ont intégré le dispositif et signé la charte Eco-collège et 1 collège en est sorti. A ce jour, 24 établissements se sont ainsi investis dans une démarche globale, structurée et pérenne, qui s’est notamment concrétisée par la formation d’éco-délégués, l’information des agents techniques sur le tri des papiers et des piles, l’accompagnement autour de projets tels que le compostage, l’écriture de recommandations sur la réduction énergétique, des visites techniques, des actions de sensibilisation aux risques auditifs, etc.

Nombre cumulé de collèges ayant signé la charte d’engagement Eco-collège 92

Les actions menées en 2016 par le Département ont donné lieu à 73 interventions sur site (y compris deux formations d’éco-délégués, trois opérations de pesée des déchets de cantine dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire, deux fournitures de composteurs pour l’équipement de deux jardins pédagogiques) concernant 2 276 participants aux séances d’animation. De plus, 30 prêts de bornes interactives en collèges ont été effectués, concernant 3 933 élèves et 85 professeurs impliqués.

Nombre de collégiens sensibilisés au développement durable dans les collèges

2.4.3.3. L’Environnement Numérique des Collèges (ENC)

Véritable point d'accès 24h sur 24 à un ensemble d'outils et de contenus pour les élèves, les familles et les enseignants, l'environnement numérique des collèges (ENC) est un plan d'action stratégique lancé en 2009.
Favorisant les communications électroniques au sein des établissements scolaires et en dehors des collèges, l’ENC Hauts-de-Seine permet de lutter contre la fracture numérique, de resserrer les liens entre les parents et le collège et de faciliter l’autonomie des enfants dans l’accès au savoir, œuvrant pour l’accès à la culture numérique.
Le déploiement du programme ENC Hauts-de-Seine s’est achevé en 2016 avec l’école de danse de l’Opéra de Paris qui a rejoint le dispositif, portant à 94 le nombre de collèges bénéficiaires.
Ce déploiement a permis d’équiper les collèges publics des Hauts-de-Seine d'un environnement numérique complet, pensé pour permettre le développement des usages du numérique à l’école soit :

  • un parc informatique d’environ 12 000 ordinateurs, 2 500 points de projection et des matériels innovants ;
  • un réseau départemental de communications électroniques des collèges interconnecté au réseau local de chaque établissement ;
  • une plateforme logicielle d’Environnement Numérique de Travail (ENT Hauts-de-Seine) intégrant : outils de gestion de l’emploi du temps, outils de vie scolaire, services pédagogiques, messagerie, etc. L’utilisation du portail ENT permet de dématérialiser les échanges de documents en interne au collège et avec les familles (relevés de notes,..) ;
  • une Infogérance Technique des Collèges (ITC) : c’est un dispositif d’assistance aux utilisateurs proposé, permettant des interventions à distance. Il limite les déplacements physiques dans chaque collège.

L'année scolaire 2016-2017 atteint un taux d’usages conséquent, dépassant les 2 millions d’accès par mois.  Dans le cadre du plan numérique éducation national, l'année scolaire 2016-2017 sera marquée par la poursuite du déploiement progressif et expérimental d’usages de tablettes à destination des élèves et des enseignants, sous différentes formes :

  • classes tablettes pour des usages collectifs (dans une trentaine de collèges) ;
  • tablettes pour des usages plus individualisés au collège et à la maison pour 3 nouveaux collèges (5ème et 4ème sur le collège de Sèvres).

Cette année, le Département a lancé un plan sur 4 ans de modernisation des réseaux locaux des collèges, notamment intégrant le sans fil.

ZOOM : L’expérimentation de tablettes numériques dans les collèges

En 2016, 3 500 tablettes numériques ont été déployées dans une trentaine de collèges. L’objectif étant d’étudier l’impact de l’utilisation des tablettes dans un cadre pédagogique et de recourir à l’utilisation de manuels numériques afin, d’une part, d’alléger les cartables des élèves et, d’autre part, de limiter le recours aux manuels papiers. Cette évolution est en cours, en vue d’être généralisée.
Pour maîtriser la facture énergétique du parc informatique des établissements scolaires, les nouveaux équipements installés bénéficient du label « Energy star » de l’Union Européenne.

L’ENC, c’est aussi la possibilité pour tous les collégiens de bénéficier d’une aide de 70 € pour la pratique d’activités sportives et culturelles. Le dispositif Pass Hauts-de-Seine est entièrement dématérialisé pour les familles et s’inscrit dans la démarche de simplification de la relation à l’usager.

Ce dispositif va évoluer en 2017 vers un nouveau système innovant de Carte Collégien multiservices.

 

2.4.3.4. Ensemble, pour la réussite et la mobilisation des élèves sur leur scolarité (ERMES)

En 2015/2016, en réunissant tous les dispositifs de la mission des actions éducatives confondus, le Département offre 72 759 « places élèves » aux 73 639 collégiens scolarisés dans les Hauts-de-Seine. Ainsi, si tous les collégiens se répartissaient dans les différents dispositifs, la quasi-totalité d’entre eux bénéficierait d’un des dispositifs de la politique éducative départementale.

Nombre de collégiens ayant bénéficiés des dispositifs des actions éducatives

Mis en place à la rentrée scolaire 2014/2015, ERMES est un appel à projet unique pour les dispositifs départementaux à destination des collégiens des Hauts-de-Seine, qui a pour objectif de :

  • Donner une plus grande visibilité sur les projets des collèges et une plus grande cohérence dans la lecture à l’échelle de l’établissement.
    A cet effet, une commission unique se réunit 2 fois par an pour analyser les projets.
  • Faire converger des dispositifs éducatifs avec les autres politiques départementales dans le domaine sportif, culturel, le développement durable et valoriser les sites et les équipements départementaux.

La commission ERMES, présidée par des élus (la Vice-présidente chargée des affaires et constructions scolaires, le Vice-président chargé des nouvelles technologies, environnement numérique des collèges, commande publique et évaluation des politiques publiques et le Conseiller départemental délégué aux sports), regroupe un représentant de la direction des services départementaux de l’éducation nationale, des chefs d’établissement, des enseignants, ainsi que les services des directions opérationnelles du département (éducation, culture, sport). Celle-ci étudie l’ensemble des projets déposés par les établissements scolaires et émet un avis pour les demandes de soutien. Les dispositifs concernés sont les suivants : soutien aux initiatives éducatives locales (SIEL), ateliers pédagogiques (AP), études encadrées (EE), Plein air Hauts-de-Seine, Voyages d’études, Voyages sportifs.

L’ensemble des autres dispositifs à destination des collégiens (traités directement par les directions opérationnelles) est porté à la connaissance des membres de la commission pour un travail et une vision transversale. Sont concernés : Azimut Hauts-de-Seine, la caravane de la sécurité routière, les classes créatives, Eco-collèges, Eteignez vos portables (EVP), les médiateurs éducatifs, les musées départementaux : Sceaux, Chateaubriand, Albert-Kahn, le programme pour la réussite à l’école et une meilleure insertion scolaire (PREMIS), Trophée Aventure Hauts-de-Seine, le Trophée Football Hauts-de-Seine, les Trophées IDEES Junior, le Trophée Rugby/ Flag Rugby Hauts-de-Seine.

Soutien aux initiatives éducatives locales (SIEL)

Le dispositif SIEL permet notamment :

  • au collège de faire appel à un partenaire local (ouvrant ainsi le collégien sur son environnement et sur les ressources du territoire sur lequel il vit) sur des thèmes comme la biodiversité (projet du collège République à Nanterre pour l'accueil de la biodiversité au jardin du collège avec la création d'un refuge à insectes et d'une spirale aromatique ou du collège Evariste Galois à Bourg-la-Reine autour d'un jardin favorisant les échanges au sein d'une diversité éducative), les enjeux climatiques ;
  • l’apprentissage d’un comportement citoyen sur les questions de recyclage ou d’économie d’énergie et vise à rendre les élèves acteurs de l’amélioration de leur environnement (ex : projet du collège Jean Jaurès à Clichy qui forme des éco-citoyens au travers d’activités d’écritures, de recherches, d’ateliers pratiques) ;
  • l’intégration d’élèves de classe ULIS dans certains projets, de favoriser la cohésion sociale et le lien à l’autre, et contribue au « mieux être » à l’école des élèves porteurs de handicap ex : le collège Edouard Manet à Villeneuve-la-Garenne sur le thème de l’aquaponie, la symbiose plantes, poisons et bactéries).

2.4.3.5. La sensibilisation au compostage des déchets verts

Le Département propose des prestations de sensibilisation à l’environnement et au développement durable dans les collèges des Hauts-de-Seine. Certains établissements développent des projets pédagogiques de jardinage sur un espace vert en leur sein avec une valorisation des déchets verts par compostage. Depuis 2012, le Département a fourni à 14 établissements un composteur pédagogique (600 litres) accompagnés de conseils en matière de compostage. Deux éco-collèges ont bénéficié de cette aide en 2016 :

  • André Doucet à Nanterre ;
  • Henri Sellier à Suresnes.

2.4.3.6. La sensibilisation des collégiens au compostage des biodéchets de cantine

En 2016, le Département a accompagné l’éco-collège Jeanne d’Arc à Colombes pour son projet de compostage des biodéchets (déchets alimentaires) produit à la cantine scolaire.
Le Département a aidé ce projet à travers des conseils techniques pour la mise en œuvre du projet. Cette année 2016 a été consacrée à l’étude de faisabilité du projet, à la sensibilisation des acteurs (équipes pédagogiques, éco-délégués et élèves), à la quantification, au nombre de composteurs nécessaire et à leur emplacement futur.
La démarche de compostage des biodéchets de cantine à l’échelle d’un établissement vise à réduire et à valoriser la quantité de déchets produits, à sensibiliser le corps enseignant et les collégiens à la gestion des déchets et à la lutte contre le gaspillage alimentaire. A terme, le compost produit pourra être utilisé dans les espaces verts des établissements.

2.4.3.7. La restauration responsable dans les collèges

Les 56 collèges en délégation de service public

Depuis la rentrée scolaire 2014/2015, un prestataire assure la restauration scolaire au profit de 56 collèges publics. Plusieurs actions sont mises en place par le délégataire dans le cadre d’une restauration responsable qui s’articule de la manière suivante :

  • des modes d’approvisionnement s’appuyant sur une saisonnalité des produits pour les denrées fraîches, une agriculture raisonnée pour les produits surgelés. Les produits locaux proviennent de moins de 200 km. Par exemple : les carottes râpées bio proviennent de la ferme de la Haye (78) pour les services de cantine de septembre à février ;
  • des viandes labellisées (poulet label rouge, bœuf et veau race à viande, porc français et agneau de l’Union Européenne ;
  • les poissons sont pêchés principalement en océans pacifique et atlantique sud-ouest. Le prestataire est membre fondateur de la Responsible Fishing Alliance. Ce groupe d’action international se fixe comme objectif le développement durable des pêcheries sauvages et des pêcheries d’aquaculture alternative.

Les produits issus de l’agriculture biologique sont présents à hauteur de 18,5 % soit 3 composants dans tous les choix proposés par semaine hors mercredi.

Le délégataire met également en place des actions pour lutter contre le gaspillage alimentaire :

  • animation chasse au gaspi : campagne d’affichage et de collecte du pain (3 fois par an durant une semaine) pour sensibiliser les collégiens au gaspillage du pain ;
  • portail taux de prise dans les collèges pour ajuster au mieux les choix des menus en fonction des attentes des collégiens et éviter ainsi le gaspillage alimentaire ;
  • observatoire du goût permet également de constater la consommation des plats et de faire ainsi évoluer les recettes ou bien de les supprimer le cas échéant dans un objectif de répondre aux attentes des collégiens et d’éviter le gaspillage.

Le délégataire propose des actions dans le cadre de l’exploitation du service :

  • formation et sensibilisation du personnel à la gestion des fluides et des énergies sur les offices ;
  • les barquettes 1/3 sont biodégradables et peuvent être recyclées dans la filière carton ;
  • la quasi-totalité des produits d’entretiens sont éco labélisés. Seuls les produits bactéricides ne peuvent pas obtenir cet écolabel.

Les 32 collèges en unité centrale de production (UCP)

  • les actions menées en UCP sont moins nombreuses mais prévoient à minima la présence de produits issus de l’agriculture biologique (8 à 10 %) et de produits labellisés dans les menus. Les collèges peuvent mener des actions ponctuelles dans le cadre de projet pédagogique.

ACTION PHARE : L’expérimentation du compostage des biodéchets de la cantine du collège de Sèvres

Depuis le mois de novembre 2016, les déchets alimentaires du collège de Sèvres font l’objet d’une valorisation par production de compostage. Un prestataire est en charge de cette valorisation des déchets.


Table de tri au préalable du compostage des biodéchets - ©CD92

2.4.3.8. Le recyclage des ordinateurs des collèges

Pour la 4ème année consécutive, le Département a cédé des postes de travail des collégiens en difficulté dont les services n’avaient plus l’usage. Ces postes ont pu être reconditionnés par l’association ECODAIR, et cédés gratuitement à des collégiens en difficulté. Ces postes informatiques sont livrés avec un système d’exploitation, une suite bureautique, un écran, un clavier et une souris neufs.

Une nouvelle cérémonie de remise de 250 ordinateurs aux familles s’est déroulée le
14 décembre 2016 à l’Hôtel du Département sous la présidence du Président du Conseil départemental, aux côtés des Vice-présidents, portant à 980 le nombre d’ordinateurs recyclés offerts à des collégiens depuis le début du dispositif.

Cette action s’inscrit dans le cadre des politiques de développement durable et de réduction de la fracture numérique conduites par le Conseil départemental des Hauts-de-Seine.