La pratique physique et sportive est un vecteur de lien social et de citoyenneté.
L’article L. 100-1 du code du sport précise notamment la portée de la fonction sociale et éducative du sport : « Les activités physiques et sportives constituent un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale. Elles contribuent notamment à la lutte contre l’échec scolaire et à la réduction des inégalités sociales et culturelles, ainsi qu’à la santé. La promotion et le développement des activités physiques et sportives pour tous, notamment pour les personnes handicapées, sont d’intérêt général. »

2.4.5.1. Les manifestations sportives

Les Manifestations sportives permettent la valorisation des équipements sportifs du Département, le développement des activités sportives, la promotion de la pratique du sport auprès des Alto-séquanais, le développement de la pratique sportive, en particulier auprès des collégiens et des personnes en situation de handicap, ainsi que du sport féminin ou encore du sport santé.
Ainsi, chaque année, pendant le mois de juillet, l’opération Nautique Hauts-de-Seine permet à tous les publics (à partir de 10 ans sur la Seine, de 6 ans sur le bassin) de s’initier gratuitement aux activités nautiques, sur le site du Parc nautique départemental de l’Ile de Monsieur. Ce sont ainsi près de 8 000 personnes qui peuvent découvrir qu’il est possible de pratiquer l’aviron, le canoë-kayak ou encore la voile, sur la Seine, en milieu urbain. En 2016, l’acquisition, par l’une des associations organisatrices, d’un bateau adapté a permis d’ouvrir la pratique de l’activité Voile aux personnes en situation de handicap.
Le Département soutient également la Journée du Cheval, organisée chaque année en septembre par le Comité départemental d’Equitation des Hauts-de-Seine au Domaine départemental du Haras de Jardy. Cette journée de découverte des activités équestres, entièrement gratuite, permet également aux jeunes de découvrir notamment les nombreux métiers de la filière équestre, génératrice d’emplois, ou encore de participer à des ateliers, à des visites guidées et des baptêmes en poney ou en attelage. En 2016, 4 000 baptêmes en poney et 2 900 ballades en attelage ont ainsi été organisés et 1 800 enfants ont participé à l’atelier « soin des poneys ».

2.4.5.2. Vacan’Sports Hauts-de-Seine

En proposant par le biais de son dispositif Vacan’Sports Hauts-de-Seine, des activités sportives gratuites pour tous les jeunes âgés de 6 à 17 ans durant l’ensemble des vacances scolaires (sur réservation ou en libre accès), le Département  inscrit la pratique sportive dans une conception globale à la fois sociale, éducative et citoyenne. Les objectifs du programme sont en effet de :

  • rendre accessibles les pratiques sportives pour tous les jeunes, notamment ceux qui ne partent pas en vacances, filles ou garçons, valides ou en situation de handicap, quel que soit leur niveau physique ou sportif ;

  • susciter l’intérêt pour la pratique sportive en proposant une palette d’activités variées  ludiques, mais toujours enrichissantes (de découverte ou de perfectionnement technique), dans différents sites du département ;

  • favoriser, par le sport, l’éducation des jeunes et l’apprentissage de la vie en collectivité et des comportements citoyens, notamment par le respect d’une Charte du comportement sportif mettant l’accent sur le respect des règles, des autres, et l’acceptation des échecs (notamment lors des défaites à l’issue de matchs et autres compétitions) ;

  • favoriser la vie associative des jeunes d’une part (en incitant les jeunes à s’inscrire dans les structures Jeunesse de leur commune afin d’avoir accès aux activités sur réservation), des clubs sportifs d’autre part.

Vacan’Sports : nombre de participants sur réservation

 

En 2016, 16 160 places sur réservation (une place représentant un créneau journalier de 4 heures d’activités pour un jeune) ont été utilisées et 11 905 passages de jeunes ont été enregistrés l’été en accès libre dans le cadre de ce programme. Ces chiffres de fréquentation sont légèrement en baisse par rapport à ceux de 2015, le nombre annuel de jours d’activité étant inférieur (51 jours d’activité au total en 2016 pour 55 en 2015) compte tenu du calendrier scolaire. Ce programme favorise également la mixité entre tous les jeunes du département, filles ou garçons, en situation ou de handicap, de toutes les communes du département.

 

Vacan’Sports : nombre de passages en accès libre

 

  

2.4.5.3. Les activités physiques de pleine nature

Le Trophée Aventure Hauts-de-Seine (classes de 4e), le programme Plein Air (tous niveaux) et le rassemblement Azimut (tous niveaux), permettent de développer, au sein des collèges publics et privés sous contrat des Hauts-de-Seine, la pratique d’activités physiques de pleine nature (course d’orientation, escalade, VTT etc…) préconisée par l’Éducation nationale. Le Département, au travers de ces actions, offre ainsi la possibilité aux collégiens d’accéder à ces disciplines, essentiellement dans les parcs départementaux. En 2015/2016, ces dernières opérations ont rassemblé environ 14 000 jeunes (69 000 passages de jeunes).

Huit Espaces Sport Orientation (ESO), implantés depuis 2008 dans huit parcs départementaux, sont en cours de rénovation et leur offre pédagogique augmentée. Un nouvel ESO est en cours d’étude dans le parc Henri Sellier portant leur nombre à neuf pour la rentrée scolaire 2017. L’ensemble de ces sites a permis la pratique de la course d’orientation dans le cadre de nombreuses opérations départementales (Plein Air, Vacan’Sports, Trophée Aventure, Azimut…) ; ainsi, sur l’équivalent d’une année scolaire, ce sont plus de 80 000 passages qui ont été réalisés à travers la course d’orientation. Dans un souci de respect de l’environnement et de développement durable, le matériel utilisé sur tous les ESO a commencé à être uniformisé en 2016, de manière à respecter le cahier des charges du  label EVE® délivré par Ecocert sur l’ensemble des parcs départementaux et de manière à faciliter leur entretien.

ZOOM : Le dispositif Azimut Hauts-de-Seine



Ce dispositif offre la possibilité à tous les niveaux de classe des collèges publics et des collèges privés sous contrat des Hauts-de-Seine ainsi qu’aux jeunes en situation de handicap issus d’établissements spécialisés du département d’accéder à la pratique de la course d’orientation à travers une journée d’initiation et un challenge.

L’objectif d’Azimut est de permettre aux collégiens du département de découvrir et de pratiquer la course d’orientation, activité qui favorise l’acquisition de compétences pluridisciplinaires et développe l’esprit d’équipe. Azimut permet également une immersion et une sensibilisation au milieu naturel, ainsi que la découverte du Domaine départemental du Haras de Jardy et de la forêt domaniale de Fausses-Reposes.

En 2016, cette opération s’est déroulée sur le temps scolaire, les 6-7-10-11-13 et 14 octobre 2016. La matinée a été consacrée à un apprentissage encadré par les enseignants et l’après-midi à un challenge adapté à chaque niveau de classe, sur une zone sécurisée en forêt.

Pour cette 11ème édition, 1 950 jeunes ont participé à Azimut Hauts-de-Seine, issus de 27 collèges et de 4 structures spécialisées.

2.4.5.4. Favoriser l’intégration du handicap au travers du sport

Favoriser l’accès à la pratique sportive pour tous, y compris les jeunes et adultes en situation de handicap, est l’une des priorités du Département. Quel que soit le type de handicap, physique, mental ou sensoriel, une réflexion systématique est menée afin d’adapter l’ensemble des actions et activités. La pratique d’activités sportives communes dans un moment privilégié de partage permet de changer le regard face au handicap.
Dans cette optique, l’ensemble des actions proposées aux collèges privés et publics du département est ainsi également rendu accessible aux établissements spécialisés accueillant des jeunes en situation de handicap ainsi qu’aux élèves scolarisés en Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) dans les collèges.

Le dispositif Vacan’Sports est accessible aux jeunes en situation de handicap. En 2015/2016, 835 jeunes en situation de handicap ont participé, soit une diminution par rapport à 2015, compte tenu d’un nombre annuel de jours d’activités Vacan’Sports moindre en 2016 par rapport à 2015, en fonction du calendrier scolaire.

 

Vacan’Sports : participation des jeunes en situation de handicap

Le dispositif « Activités équestres adaptées » offre la possibilité aux élèves scolarisés en Classe d’Inclusion Scolaire (CLIS), en ULIS dans les collèges et en établissements spécialisés de participer à des cycles d’équitation dans les centres équestres et poney clubs appartenant au Département. Lors des séances, la relation avec l’animal est privilégiée pour ces enfants, essentiellement atteints de troubles cognitifs ou autistiques.

1 973 jeunes ont pu pratiquer des activités sportives de pleine nature dans le cadre des dispositifs « Plein Air Handicap et Activités équestres adaptées » (20 694 passages et 3 736 heures cumulées de pratique). Le nombre de participants est donc stable par rapport à 2015/2016.

Activités Plein Air Handicap et activités équestres adaptées

Depuis 1989, le Département apporte son soutien aux Internationaux de France de Tennis Handisport organisés par la Fédération Française Handisport. En 2016, le Département a accueilli la 31ème édition au Parc départemental de la Grenouillère à Antony. Au-delà du volet compétition, qui a réuni une centaine de sportifs de 20 nations, dont les 10 meilleurs joueurs et joueuses mondiaux, plus de 500 écoliers et collégiens des Hauts-de-Seine ont participé à des animations de sensibilisation au handicap qui leur ont été proposées tout au long de la semaine.

Pour la 24ème année consécutive, le Département a apporté son soutien à l’organisation des « Parcours d’activités motrices des Hauts-de-Seine » par l’association Kiwanisport au Complexe sportif Marcel Bec à Meudon. L’objectif de ce grand rassemblement, qui se veut avant tout convivial et non compétitif, est de promouvoir des activités sportives adaptées aux personnes très lourdement handicapées et de contribuer à leur développement moteur, sensoriel et émotionnel. Tout au long de la journée, près de 450 sportifs handicapés mentaux issus des associations et des établissements spécialisés ont ainsi pu participer à ce parcours d’activités motrices qui se décline sous la forme de 12 ateliers sportifs et ludiques adaptés : ateliers de saut, de lancer, d’adresse, d’équilibre  et de sports collectifs.