Au-delà du simple plaisir de la pratique, le sport est un moyen d’éducation et de formation qui, outre la transmission de savoirs et de techniques, doit porter des valeurs de partage et de citoyenneté.
Une pratique sportive régulière, adaptée, basée sur l’amélioration de la qualité de vie, s’inscrit ainsi dans une stratégie de développement durable dans la mesure où elle favorise la cohésion sociale, le respect du vivant, et permet d’identifier la nécessité de protéger la nature et la santé de chacun.
Le sport de compétition, quant à lui, est soumis à un devoir d’exemplarité des comportements, en raison de sa visibilité et des responsabilités qui en découlent vis-à-vis de l’ensemble de la société.
Le code du sport souligne que les activités physiques et sportives constituent un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale, précisant également qu’elles contribuent à la lutte contre l’échec scolaire et à la réduction des inégalités sociales et culturelles, ainsi qu’à la santé.

Les dispositifs sportifs départementaux sont adaptés en permanence afin de répondre efficacement à la diversité et aux évolutions des différents types de pratique des Altoséquanais. Ils s’adressent aux jeunes et moins jeunes, aux personnes valides ou en situation de handicap, aux filles et aux garçons. Les différents champs d’intervention concernent aussi bien les activités des collèges et des clubs, la pratique de loisirs et de compétition, ainsi que le soutien aux actions des communes et des associations.

2.3.1. Les manifestations sportives

Les manifestations sportives valorisent les équipements sportifs du Département ainsi que la promotion et le développement de la pratique sportive auprès des Altoséquanais, notamment sur des thématiques comme le handisport, le sport féminin ou le sport santé.


L’opération Nautique Hauts-de-Seine ©CD92/Olivier Ravoire

Chaque année, en juillet, l’opération Nautique Hauts-de-Seine permet à tous les publics (à partir de 10 ans sur la Seine, de 6 ans sur le bassin d’esquimautage) de s’initier gratuitement aux activités nautiques, sur le site du Parc nautique départemental de l’Ile de Monsieur à Sèvres. 10 192 participations ont été enregistrées en 2019, soit + 16 % par rapport à 2018, à travers la pratique de l’aviron, du canoë-kayak, ou encore de la voile, sur la Seine, en milieu urbain. L’ensemble de ces initiations aux activités nautiques est accessible aux personnes en situation de handicap.

Le Département soutient également la Journée du Cheval, organisée chaque année en septembre par le Comité départemental d’Equitation des Hauts-de-Seine au Domaine départemental du Haras de Jardy. Cette journée de découverte des activités équestres, entièrement gratuite, permet également aux jeunes de découvrir notamment les nombreux métiers de la filière équestre, génératrice d’emplois, ou encore de participer à des ateliers, à des visites guidées et des baptêmes en poney ou en attelage. En 2019, 4 000 baptêmes en poney et 3 000 ballades en attelage ont ainsi été organisés et près de 1 400 enfants ont participé à l’atelier « soin des poneys ». Pour sensibiliser le grand public, et notamment les jeunes, à la richesse du patrimoine du Domaine départemental de Jardy, plusieurs animations ont été proposées, axées sur l’histoire du Centre équestre : un livret-jeu pour les enfants et des visites à pied, avec une guide-conférencière.

Depuis 1989, le Département apporte son soutien aux Internationaux de France de Tennis Handisport (BNP Paribas Open de France) organisés par la Fédération Française Handisport. En 2019, le Département a accueilli les 34ème Internationaux de France de tennis fauteuil au Parc départemental de la Grenouillère à Antony. Ces Internationaux, classés dans les 5 meilleurs tournois mondiaux de la discipline, ont réuni durant six jours une centaine de sportifs dont les meilleurs au classement international 2019. Parallèlement, le travail d’information auprès des scolaires a permis d’accueillir 37 classes (primaire et collège) autour d’ateliers sportifs et de sensibilisation au handicap.

Le Département a renouvelé son soutien à l’association Kiwanisport pour l’organisation des « 27ème Parcours d’activités motrices des Hauts-de-Seine » qui se sont tenus au Complexe sportif Marcel Bec à Meudon et à la piscine Roger Aveneau à Vanves. Ces deux journées ont permis à plus de 400 sportifs accompagnés de leurs éducateurs de pratiquer divers ateliers sportifs terrestres et aquatiques (coordination, motricité, adresse, …) et de faire un baptême de plongée. Ces sportifs ont pu ainsi s’initier et se confronter à des épreuves et des jeux adaptés à leurs capacités, sous l’encadrement de bénévoles mobilisés par l’association.

2.3.2. Vacan’Sports Hauts-de-Seine

Le dispositif "Vacan’Sports Hauts-de-Seine" permet aux jeunes âgés de 6 à 17 ans qui ne partent pas en vacances d'avoir accès gratuitement à un grand nombre d'activités sportives différentes dans les Hauts-de-Seine pendant l’ensemble des vacances scolaires (hors mois d’août).
L’objectif principal du programme est de rendre accessibles les pratiques sportives pour tous les jeunes, notamment ceux qui ne partent pas en vacances, filles ou garçons, valides ou en situation de handicap, quel que soit leur niveau physique ou sportif et ainsi favoriser la mixité entre tous les jeunes du département.

Ce dispositif s’inscrit dans une démarche de complémentarité avec les initiatives locales. "Vacan’Sports Hauts-de-Seine" propose une pédagogie par tranche d’âge, des programmes spécifiques (comme Tous à Vélo), la mise en place de stages de perfectionnement, ainsi que des rassemblements événementiels.

Pendant les périodes de vacances scolaires, les jeunes peuvent ainsi participer aux activités soit :

  • sur réservation, accompagnés par les animateurs et éducateurs de structures Jeunesse, associatives ou municipales, altoséquanaises. Les structures doivent s’inscrire à l’avance auprès du service dédié du Département ;
  • en libre accès, que les jeunes soient en groupe ou en individuel.

En 2019, hors vacances de Noël, 20 176 places sur réservation (une place représentant un créneau journalier de 4 heures d’activités pour un jeune) ont été utilisées et 12 169 passages de jeunes ont été enregistrés l’été en accès libre.

Vacan’Sports : nombre de participants sur réservation ou en accès libre

La baisse du nombre de passages en libre accès en 2019 se justifie par la canicule qui a notamment engendré deux jours de fermeture totale du dispositif.

2.3.3. Les activités physiques de pleine nature 

Les trophées sportifs scolaires

Le Département propose différents trophées sportifs, durant le temps scolaire, en faveur des élèves des classes des collèges publics et privés sous contrat des Hauts-de-Seine ainsi qu’aux jeunes en situation de handicap issus d’établissements spécialisés du département. Ces actions ont pour objectifs :

  • de favoriser et de dynamiser la pratique sportive pendant le temps scolaire ;
  • de répondre aux attentes de l’enseignement de l’Education Physique et Sportive (EPS) dans le collège et aux évolutions du sport en général ;
  • de favoriser la pratique sportive de l’ensemble des jeunes du département, filles et garçons, valides ou en situation de handicap, à travers de véritables projets de classe/groupe ;
  • mais également de favoriser la citoyenneté à travers l'apprentissage des différences, comme la mixité dans le sport ou l'intégration de jeunes en situation de handicap ;
  • d’accompagner le développement de la pratique des Activités Physiques de Pleine Nature tout en utilisant et en valorisant le patrimoine départemental, parcs et équipements sportifs.

Trois trophées sportifs scolaires sont ainsi organisés par le Département. Ils ont accueilli plus de 5 700 jeunes en 2019 :

  1. Azimut Hauts-de-Seine : découverte de la course d'orientation autour d’un challenge et d’une initiation sur une journée ;
  2. Trophée Rugby Hauts-de-Seine : rassemblement départemental autour du rugby (tournoi et ateliers), à l’issue duquel tous les participants sont invités à un match de rugby du Racing 92, le club des Hauts-de-Seine ; les vainqueurs participent à un stage de rugby à Paris La Défense Arena ;
  3. Trophée Aventure Hauts-de-Seine : pratique des Activités Physiques de Pleine Nature sur une journée à travers des ateliers sportifs, avec un séjour sportif aventure en province pour les trois meilleures classes.

Pour ces dispositifs, le Département prend en charge l’intégralité du coût de l’activité (encadrement, matériel et transports) dans la limite des crédits alloués, et selon les règlements en vigueur.


Trophée rugby ©CD92/Olivier Ravoire 


Trophée Aventure ©CD92/Stéphanie Guttierez Ortega


Azimut ©CD92/Stéphanie Guttierez Ortega

 
2.3.4. Favoriser l’intégration du handicap au travers du sport 

Le Département, à travers ses actions en faveur des personnes en situation de handicap, poursuit sa politique de sensibilisation aux valeurs partagées du sport.
Ses actions visent à contribuer au développement du bien-être (amélioration de la confiance en soi et de l’image de soi), des fonctions motrices, physiologiques et cognitives, mais également de la vie sociale de la personne en situation de handicap.
Toutes ces actions s’inscrivent dans une réflexion considérant l’individu et ses besoins particuliers en premier lieu.
Afin d’atteindre ces objectifs, le Département s’appuie sur différents dispositifs qu’il organise directement ou en collaboration et en soutien du mouvement associatif :

  • Le dispositif Plein Air Handicap et Activités équestres adaptées :

Le Département propose un accompagnement des élèves en situation de handicap autour des Activités Physiques de Pleine Nature (APPN) depuis de nombreuses années.
Ainsi, à travers le dispositif Plein Air Handicap et Activités équestres adaptées, ce sont dix activités (équitation, tennis, golf, VTT, tir à l’arc, sarbacane, marche nordique, canoë-kayak, escalade, course d’orientation) qui sont proposées sous forme de cycles de 7 à 14 séances, avec un accompagnement et un encadrement adapté.
Le nombre des établissements participant à ce dispositif ne cesse de croître (+ 10 % lors de la rentrée 2019-2020 par rapport à la rentrée 2018-2019).
Lors de la rentrée scolaire 2019-2020, ce sont 110 établissements qui se sont inscrits à ce dispositif (29 ULIS-collège, 38 Ulis-école et 43 établissements spécialisés), soit 2 477 jeunes pour 24 196 passages et 4 051 heures de pratique.

Activités Plein Air Handicap et activités équestres adaptées (en nombre de jeunes concernés)

 

 

  • Les opérations sportives ponctuelles :

À travers ces dispositifs sportifs mis en œuvre auprès des collégiens, le Département vise à favoriser l’inclusion des jeunes en situation de handicap.
Ainsi, lors du Trophée Azimut (découverte de la course d’orientation), du Trophée Aventure Hauts-de-Seine (épreuve autour des APPN), et du Trophée Rugby Hauts-de-Seine (rencontre sportive des élèves de 5e), la participation des élèves en situation de handicap aux côtés des collégiens valides est permise. Lorsque les conditions de pratique ne permettent pas de favoriser l’intégration de ce public, des trophées spécifiques sont mis en place, comme dans le cadre du Trophée Flag Rugby (rugby sans placage) ou du Trophée Aventure Adapté (épreuves adaptées autour des APPN).
En 2018-2019, 541 jeunes ont participé à ces actions et aux opérations menées en partenariat avec BLR 92, le club de fleuret des Hauts-de-Seine, et l’Union Nationale du Sport Scolaire des Hauts-de-Seine.

  • Le dispositif Vacan’Sports est accessible aux jeunes en situation de handicap. En 2019, 807 jeunes en situation de handicap y ont participé, les activités de danse et trampoline connaissant un succès particulier auprès de ce public. 

Vacan’Sports : participation des jeunes en situation de handicap

La baisse du nombre de participations s’explique par la fermeture de nombreuses structures spécialisées en juillet et par les difficultés de déplacement causées par les grèves durant les vacances fin 2019.

  • Le Département accompagne et soutient également l’association ODAAS et les comités sportifs départementaux Handisport et Sport Adapté dans leurs actions de sensibilisation et d’animation auprès des personnes en situation de handicap et des collégiens. En 2019, sept actions soutenues par le Département et menées par ODAAS et les comités handisport et sport adapté, ont permis de sensibiliser à la pratique sportive adaptée, les jeunes en situation de handicap accueillis dans les établissements spécialisés et les ULIS des Hauts-de-Seine.

2.3.5. L’engagement pour la formation et l’insertion sociale au Domaine départemental du Haras de Jardy

Engagement pour la formation :
Le Domaine départemental du Haras de Jardy permet à de nombreux jeunes de se préparer aux métiers liés à l’équitation (enseignant, animateur, entraîneur…) et au métier de professeur de golf. Chaque année, une formation complète est délivrée à une centaine de jeunes grâce à des installations de qualité et une équipe de formateurs qualifiés et expérimentés.

Engagement pour l’insertion sociale :
L’opération Gratuité Scolaire, les dispositifs Activités équestres adaptées et Vacan’Sports permettent au centre équestre, au golf et au tennis du Haras de Jardy de remplir un rôle social et éducatif en proposant des séances d’équitation, de tennis et de golf à tous les publics.
L’Opération Gratuité Scolaire consiste à accueillir gratuitement une classe de primaire de chaque commune du département pour un cycle de golf de cinq séances.
Le dispositif Vacan’Sports Hauts-de-Seine propose quant à lui à tous les jeunes de 6 à 17 ans du département de découvrir gratuitement pendant les vacances scolaires l’équitation, le golf et le tennis, selon des formules variées, de la simple journée de découverte au stage de 5 jours. 

2.3.6. Des partenariats à valeur forte dans le milieu sportif pour les jeunes

Les partenariats clubs des Hauts-de-Seine – la formation et les valeurs partagées

Le soutien historique du Département aux associations sportives pour leur fonctionnement et leurs manifestations sportives, et depuis 2019, le haut niveau sportif, est intégré dans les contrats de développement Département-Communes.

Par ailleurs, le Département a développé des partenariats « clubs des Hauts-de-Seine » avec cinq clubs : le Racing 92 pour le rugby, Nanterre 92 pour le basket, Paris 92 pour le handball féminin, BLR 92 pour le fleuret et Boulogne 92 pour l’aviron.

 

Ces partenariats permettent de véhiculer des valeurs fortes : la solidarité, l’exemplarité, le courage, le respect, l’engagement, la ténacité, le travail, l’humilité, valeurs partagées par le Département.

Ces clubs sont fortement investis, au-delà de leur nécessaire exemplarité auprès des jeunes, dans la formation des jeunes sportifs et dans la mise en œuvre d’opérations pour les collégiens notamment. Ainsi, ces partenariats sont également assortis d’opérations spéciales. Par exemple, chaque année, 2 000 jeunes altoséquanais dont les vainqueurs du Trophée Rugby des collèges, sont invités à assister à un match du Racing 92. BLR 92 organise une journée découverte du fleuret pour une centaine de jeunes en situation de handicap et Nanterre 92 propose une session d’ateliers sportifs pour les jeunes participant à Vacan’Sports.

Ces partenariats intègrent systématiquement un soutien fort aux actions de formation des jeunes, notamment aux centres de formation agréés par le Ministère des Sports, centres qui prennent en compte tous les aspects, éducatifs, scolaires, médicaux et sportifs des jeunes concernés. Ces derniers bénéficient ainsi d’un encadrement et d’un suivi global de qualité leur permettant, entre autres, de suivre leur scolarité dans les meilleures conditions, qu’ils soient destinés à poursuivre une carrière sportive ou pas.