Le Département, composé de 5300 agents, met en œuvre les politiques votées par son Conseil d’élus, dans le cadre de ses compétences dévolues par la loi. L’administration est organisée en 4 pôles opérationnels au service des usagers :

  • Le pôle solidarités
  • Le pôle éducation, sports et construction
  • Le pôle attractivité, culture et territoire
  • Le pôle logement, patrimoine et partenariats.

A ceux-ci, s’ajoutent 4 pôles fonctionnels :

  • Le pôle communication
  • Le pôle ressources humaines et financières
  • Le pôle commande publique et logistique
  • Le pôle évaluation, organisation et méthodes.

Le Département des Hauts-de-Seine met à l’honneur 3 valeurs inhérentes à sa mission de service public : la proximité, la solidarité et l’innovation. Aussi, en dehors de ses 5 sites centraux sur Nanterre, le Département rayonne sur tout le territoire, au plus proche des Altoséquanais, grâce à ses 98 collèges et 150 autres sites extérieurs (pôles sociaux, musées, jardins, parcs sportifs…).
Investi de missions d’intérêt général portant une forte dimension sociale, il doit être en capacité de délivrer un service de qualité pour tous, et à plus forte raison, en temps de crise, aussi dure et inattendue soit-elle. Cette capacité à réagir lorsque l’économie de son territoire, la qualité de son environnement ou la santé de ses habitants sont malmenés, impose une robustesse et une résilience à toute épreuve. Pour cela, le Département s’appuie sur des forces qu’il a su développer et entretenir depuis sa création : une rigueur budgétaire et une bonne santé de ses finances (confirmée par la note maximale « AA perspective stable » de l’agence de notation Standard&Poor’s) ; un investissement constant dans la formation professionnelle de ses agents et de leurs conditions de travail ; et une innovation permanente de ses outils et méthodes qui permettent de dispenser les services publics, de façon plus sûre, plus rapide et plus transparente.
En outre, le Département assure sa permanence et sa mutabilité dans une logique de réduction de son impact environnemental. Une consommation plus responsable et une meilleure gestion de ses déchets sont mis à contribution et convergent vers un objectif d’envergure, de réduction des gaz à effet de serre.